Face à la crise, un programme aide à adapter sa stratégie pour rebondir

Face à la crise, un programme aide à adapter sa stratégie pour rebondir

Essentielles au lien social et à la transformation de l’économie, les entreprises sociales souffrent de la crise sanitaire. C’est pourquoi Alter’Incub et Ronalpia se sont associés à la Métropole et à la Ville de Lyon. Ensemble, ils proposent aux dirigeants d’entreprises sociales le programme « Fabrique à solutions – rebond » qui leur permettra d’ajuster leur stratégie.

La crise sanitaire a beaucoup affecté l’économie. On a beaucoup parlé des restaurateurs, des établissements culturels, ainsi que des entreprises qualifiées de « non-essentielles ». On a peut-être moins parlé d’un type d’entreprise dont l’activité peut être considérée comme essentielle. Alors que la crise du Covid affaiblit la société, les entreprises sociales innovent pour recréer du lien social, répondre aux fragilités de la société et mettre l’économie au service de l’utilité collective.

54 % des entreprises sociales fortement touchées

Et pourtant, beaucoup de ces entreprises se retrouvent bloquées dans leur développement à cause de la crise. Selon une enquête interne menée par Ronalpia auprès de 135 entreprises sociales accompagnées depuis six ans, les deux tiers (67 %) se disent retardées dans l’avancement de leur projet. Quatre sur dix (38 %) ont à peine deux mois de trésorerie devant elles. Enfin, plus de la moitié (56 %) estimaient dès le premier confinement qu’elles n’arriveraient pas à faire face à une nouvelle crise !

Rétractations de clients, licenciements économiques, dégradation des fonds propres… Bien des incertitudes pèsent sur les financements, l’activité, la mobilisation des parties prenantes. Au total, 54 % des entreprises sociales ont été touchées de manière forte, voire critique. Beaucoup ont besoin de soutien pour rebondir après cette période de crise.

Face à ce constat, Ronalpia, Alter’Incub, la Métropole et la Ville de Lyon ont décidé de ne pas rester inactifs : « Dans cette période difficile de crise, les organismes d’accompagnement de l’ESS ont su apporter un soutien matériel aux entreprises, les aider dans leurs démarches administratives et répondre présents pour les épauler psychologiquement, remarque Emeline Baume, vice-présidente de la Métropole de Lyon. Ils sont précieux pour notre territoire et il est essentiel de les accompagner dans leur démarche. »

Ensemble, ils ont décidé de proposer le programme « Fabrique à solutions – rebond » qui permettra à une douzaine de dirigeants d’entreprises sociales en développement d’adapter leur stratégie pour rebondir.

Intelligence collective

Au cours de quatre demi-journées d’ateliers collectifs, les dirigeants pourront identifier des financements, repenser leur plan de trésorerie, leur prévisionnel financier… Ils réfléchiront à la manière d’adapter leur offre, de pivoter pour rester pertinents dans un contexte qui a changé. Ils travailleront aussi sur leur posture de dirigeant et leur politique de ressources humaines.

De plus, trois sessions de co-développement auront pour objectif de faire émerger des ressources à travers l’intelligence collective et le partage de réseaux. Du mécénat de compétences sera également proposé grâce à la fondation Émergence.

Enfin, les entrepreneurs sociaux pourront bénéficier des conseils individuels d’un expert stratégique sur la thématique prioritaire de leur choix.

L’appel à projets est lancé dès à présent, les candidatures sont attendues avant le 28 mai.

Pour plus d’informations, rendez-vous en visioconférence le mercredi 5 mai à 12h45 ou le lundi 17 mai à 11 heures.