Tout un écosystème
pour accompagner les intrépides

Nous comptons sur tous les membres de notre communauté pour nous aider à détecter, sélectionner et accompagner les intrépides : les accompagnateurs, les experts, les partenaires, les anciens et encore d’autres amis.

Les accompagnateurs

Forts de leurs propres expériences entrepreneuriales et de leurs compétences, les accompagnateurs et coachs écoutent, guident et suivent individuellement les entreprises sociales dans la durée. Les experts interviennent lors de formations spécialisées.

Vous souhaitez nous prêter main forte en accompagnant les intrépides ? Faites-nous signe, on se rencontre !

1
Accompagnateurs & coachs au service des entrepreneurs

Paroles d'accompagnateurs

James Faricelli : « Je cherche à faire en sorte que les valeurs irriguent l’entreprise sociale dans toutes ses dimensions »

JAmes Faricelli, accompagnateur Ronalpia

Comment concevez-vous votre rôle d’accompagnateur ?
« Mon objectif est d’accompagner les entreprises sociales pour assurer la réussite de leur décollage vers un modèle pérenne. Je cherche aussi à faire en sorte que leurs valeurs irriguent ces entreprises, mais pas seulement dans un sens. Par exemple, avoir pour objet social la lutte contre les fragilités, c’est une chose mais il ne faut pas oublier de bien rémunérer ses collaborateurs. Les trois piliers du développement durable sont à prendre en compte : économique, social et environnemental. »

Quelle est votre motivation ?
« Ce qui m’intéresse, c’est d’avoir davantage d’impact, car c’est là tout le propos de l’économie sociale : comment changer les choses dans la société actuelle ? Pour moi, plus les incubés se développeront, plus le monde changera vers du mieux. »

Parole de coach

Rébecca Berthoz. « Le rôle du coach est l’éclosion de l’entrepreneur en tant que personne »

« A la différence de l’accompagnant qui travaille sur le projet de l’entrepreneur, la posture du coach est une posture de soutien, d’aide à l’éclosion de la personne.

A chaque étape de son projet, l’entrepreneur se sent remis en question, au-delà de l’aspect professionnel, dans sa chair et sa personne. Souvent, il retient ses émotions, il les fait taire, alors qu’il faut les utiliser et les transformer en forces.

Un projet est réussi pour moi quand une personne a trouvé sa place, qu’elle est consciente de ses forces, de ses faiblesses ; quand c’est ancré en elle. C’est précisément quand on se situe dans cette forme d’écologie personnelle qu’on réussit. »

Photo Rebecca Berthz, accompagnatrice Ronalpia

Parole d'experte

Isabelle Colson. « J’aide les entrepreneurs à trouver le pitch qui séduira les financeurs »

Comment concevez-vous votre rôle d’experte ?
« En tant que professionnelle du fundraising, je suis là pour aider les entrepreneurs à trouver eux-mêmes le pitch le plus efficace pour convaincre les financeurs. Pour cela il faut commencer par écouter les personnes, comprendre leur connaissance de la question, leurs attentes… »

Alors, quelle est la clé pour réussir ?
« Les financeurs sont tous très différents : une fondation d’entreprise ne répondra pas aux même leviers qu’un grand donateur privé. Il faut savoir à la fois raconter son projet et ce qui a motivé sa création, tout en étant factuel sur ce qu’on demande. L’entrepreneur doit raconter la vision du monde qui l’a poussé à se lancer, tout en présentant son besoin financier à court terme. Le tout est un subtil mélange visant à convaincre le financeur que ce projet est pour lui ! »

L'expertise de nos partenaires opérationnels

Détecter les intrépides, les accompagner, les mettre en réseau, leur apporter des financements… Chez Ronalpia, nous n’avons pas l’habitude de travailler seuls. Sur tous les territoires où nous sommes présents, nous avons de très nombreux amis pour agir à nos côtés, convaincus comme nous qu’il faut soutenir les intrépides sur le terrain.