Pour une région intrépide, faisons confiance au terrain !

Pour une région intrépide, faisons confiance au terrain !

Auvergne-Rhône-Alpes, ce n’est pas que Lyon, Grenoble ou Clermont-Ferrand. Alors que les élections régionales approchent à grand pas, nous avons envie de vous parler des villes plus petites et des campagnes, de Die, de Bourg-en-Bresse, de Charlieu ou de Voiron. Nous avons envie de parler de l’enthousiasme et des énergies que nous y avons trouvé.

La valeur économique n’est pas distribuée équitablement sur les territoires de France. Les quinze plus grandes métropoles concentreraient 81 % de la croissance économique alors qu’elles ne représentent que 30 % de la population[1]. Les 70 % de la population situés en dehors de ces territoires connaissent elles une croissance économique et un niveau de vie en stagnation.

Des fragilités dans les campagnes

Dans les petites villes et les campagnes aussi, la population change. Le nombre de personnes âgées augmente tandis qu’on voit arriver des nouvelles familles qui s’installent ou qui partagent davantage leur temps entre ville et campagne.

L’économie change. Certains territoires entretiennent un écosystème de PME incroyablement dynamique, tandis que d’autres cherchent encore le filon de la relance. La crise écologique se ressent : dès les printemps, la sécheresse se fait sentir, les insectes bourdonnent moins fort.

Leurs modes de vie évoluent. Les commerces de proximité disparaissent, les services publics aussi : plus de tribunal, moins d’hôpitaux. Bien des choses ne peuvent se faire qu’en prenant sa voiture.

Oubliez l’image des campagnes immuables : tous ces changements se sont incroyablement accélérés ces dernières années, à l’instar de la crise sanitaire qui en quelques semaines a changé la donne économique et sociale, creusé les inégalités, renforcé l’isolement des plus fragiles…

Les solutions viennent du terrain

Mais dans le même temps, nous y avons été témoins d’initiatives solidaires qui nous ont empli d’enthousiasme et de confiance. Dans le Beaujolais, Nadia crée du lien social avec les personnes âgées. En 2020, son association L’Aire Aérée a adapté sa proposition pour répondre aux besoins causés par leur isolement accru. Dans la Loire, l’Isère, le Rhône, la franchise d’utilité sociale Comptoir de Campagne installe des commerces multiservices toujours plus nombreux qui recréent de la convivialité au cœur des plus petits villages.

Oui, plus que jamais, les entrepreneurs intrépides inventent de nouvelles solutions aux nouveaux défis. Ils transforment leur indignation en action au service de l’intérêt général. Ils innovent. Leurs solutions sont les bonnes car elles viennent du terrain.

Repérons les besoins, accompagnons l’initiative

Ces intrépides ont besoin d’être soutenus et encouragés. Nous devons amplifier leur action.

Pour cela, décrétons la mobilisation générale ! Élus, chefs d’entreprises, entrepreneurs, membres d’associations, citoyens… Tout le monde peut se connecter pour identifier les besoins, faire émerger des réponses et accompagner les initiatives.

Mobilité, formation, égalité des chances, inclusion, environnement… Les entrepreneurs sociaux assurent la recherche et développement des solutions d’avenir de nos territoires. Souvent, ils mettent en évidence des besoins sociaux qui ont pu passer sous le radar des politiques publiques. Les accompagner, c’est leur donner confiance pour se lancer, se développer et inventer de nouveaux services de proximité, non délocalisables.

Depuis plusieurs années, c’est avec passion que nous sommes partis à la rencontre de tous ceux qui agissent aux quatre coins de notre région Auvergne-Rhône-Alpes pour créer avec eux huit incubateurs de territoires. En travaillant aux côtés de 15 intercommunalités, nous avons accompagné plus de 400 entreprises sociales à tous stades de développement, embarqué plus de 70 partenaires entreprises…

C’est avec eux que nous repérons et accompagnons ces solutions nouvelles, depuis leur émergence jusqu’à leur développement. Au sein de ces écosystèmes où chacun coopère, nous sommes le compagnon, le garant, le tiers de confiance qui va faciliter de nouveaux partenariats.

Pour une Région intrépide !

Nous rêvons d’une Région intrépide. Pour Ronalpia, intrépide signifie à la fois déterminé, explorateur et débrouillard, ambitieux et réaliste. Une Région intrépide doit être une Région qui encourage l’esprit d’initiative, le sens de l’intérêt général, les énergies solidaires.

Nous rêvons d’une Région où les entrepreneurs sociaux sont encouragés pour oser. Une Région où ils pourront bénéficier d’un même accompagnement de qualité et d’une communauté de soutien pour se lancer, croître ou essaimer, qu’ils soient situés à Lyon, à Feurs, à Murat ou à Moûtiers.

Pour cela, le prochain Conseil Régional pourra encourager le dynamisme de ces écosystèmes locaux non seulement par des aides financières, mais aussi en aidant à mutualiser les savoir-faire d’accompagnement, à les reproduire sur tout le territoire.

Faisons confiance aux entrepreneurs du terrain pour apporter des solutions concrètes aux grands enjeux des métropoles, des centres-bourg et de nos campagnes.

 

 

Pour le développement d’une économie sociale et solidaire, nous vous invitons à prendre connaissance des propositions des autres acteurs de l’ESS, notamment la CRESS AURA, L’URSCOP AURA, Impact France

 

[1] Rééquilibrer le développement de nos territoires, étude de l’institut Montaigne, mars 2021.

.