Le Rhône et la métropole de Lyon

Un département, deux collectivités

Le Rhône, ce sont deux entités en interdépendance. D’un côté la Métropole de Lyon a acquis un statut spécial qui lui confère les compétences du conseil départemental sur son territoire. De l’autre, un territoire largement rural, influencé par la ville, mais fort de sa propre économie.

Une métropole à statut particulier rayonne vers un département rural

Il n’y a pas que Lyon dans le Rhône. La métropole occupe le tiers sud-est du département. Au nord-ouest, le Beaujolais se partage entre une bande viticole, le long de la Saône, et un territoire montagneux   culminant à 1000 mètres. À l’ouest de la métropole se dressent les Monts du Lyonnais.

Depuis 2015, la communauté d’agglomération du Grand Lyon est devenue la Métropole de Lyon avec un statut unique qui lui attribue les compétences du conseil départemental. Le conseil départemental du Rhône exerce sa juridiction sur le reste du territoire.

0
million d'habitants, dont près des trois quarts dans la métropole.

Sources : Insee, Aderly.

La Métropole de Lyon est fortement polarisée

Les hauts revenus sont concentrés au nord-ouest de l’agglomération. Le centre accueille de nombreux emplois tertiaires, en particulier dans le quartier d’affaires de la Part-Dieu. 

Au sud, la « vallée de la chimie » rassemble 10000 emplois industriels, avec une volonté publique de réorienter progressivement l’activité vers des la chimie verte. 

Les villes plus populaires de la Métropole sont situés à l’est : Villeurbanne, Vaulx-en-Velin, Vénissieux…

Ainsi, dans la Métropole de Lyon, les écarts sont forts : le niveau de vie des personnes les plus aisées est parmi les plus élevés de France, tandis que la situation des plus modestes est préoccupante par endroits.

Quelques défis pour la Métropole

Avec des prix du foncier galopants, la question du logement devient cruciale pour les personnes à bas revenu.
Un enfant ne naît pas avec les mêmes chances suivant qu’il grandit dans les quartiers prioritaires de l’est ou les quartiers résidentiels de l’ouest.
L’agglomération lyonnaise importe 95 % de son alimentation et exporte la même proportion de sa production. La Métropole met en place une politique volontariste pour stimuler les circuits courts et facilité l’accès de tous à une alimentation de qualité.
Un Grand-Lyonnais consomme 19 tonnes de matières premières chaque année. Pour que la planète puisse tenir, il faut en prélever quatre fois moins.
Handicap, développement social, enfance et famille, personnes âgées, environnement, économie circulaire… Les compétences de la Métropole rejoignent bien souvent les enjeux traités par les entreprises de l’économie sociale et solidaire. L’institution a déjà bien compris le rôle de l’innovation sociale pour compléter son action et expérimenter les solutions d’avenir.

Le « nouveau Rhône » est un territoire rural, bien plus qu'un dortoir

À moins d’une heure du centre de la ville, le Beaujolais accueille de nombreux actifs et leur famille, à la recherche d’un meilleur cadre de vie et d’un foncier plus accessible. Beaucoup sont des « navetteurs » qui vont travailler dans la métropole de Lyon.

Afin de créer des activités économiques localement, le territoire a lancé la démarche Beaujolais vert votre avenir qui facilite la création et reprise d’activités en mettant en réseau les nouveaux venus.

0 %
des actifs du nouveau Rhône travaillent en dehors du territoire.

Une agriculture et une industrie vivantes

Depuis longtemps, l’agriculture y est diversifiée, trouvant aisément des débouchés directs dans la ville voisine : fruits, fromages, vins, viandes, maraîchage…

0 %
des exploitations ont une activité de vente directe

Le Beaujolais et les Monts du Lyonnais comptent aussi des bassins industriels en reconversion comme à Tarare, et des sièges de grandes entreprises comme Gerflor, Cochonou, Boiron…

L’ouest du département est engagé dans la démarche de Territoire à énergie positive.

Lyon, le berceau
de l'économie sociale et solidaire

La ville de Lyon est parfois vue comme le berceau des coopératives, dès le début du XIXe siècle. La « Société du Devoir Mutuel » achetait collectivement les biens de première nécessité pour les plus démunis. 

La première coopérative de consommation était située rue de la Grand’Côte, puis la première « banque du peuple » est née dans le quartier de la Guillotière…

Créée au tout début du XXe siècle à Lyon, l’association Économie et humanisme préfigure l’économie sociale.

Dans les années 1990, c’est à Lyon que les coopératives d’activité et d’emploi créent le statut d’entrepreneur salarié.

Aujourd’hui, de grands acteurs de l’économie sociale et solidaire ont leur siège sur le territoire comme la foncière Etic et La Nef.

0
organisations de l'économie sociale et solidaire dans la métropole de Lyon.

Les grand-lyonnais unis derrière l'innovation sociale

La Métropole de Lyon a lancé une réflexion avec de nombreux acteurs de l’économie sociale et solidaire pour garantir un écosystème favorable à l’innovation sociale. Depuis mars 2019 , Une Fondation de soutien à l’Innovation Sociale a été créée avec une dotation d’un million d’euros pour stimuler l’innovation sociale. C’est une première en France avec cette importance.

En plus de Ronalpia, l’écosystème d’accompagnement de l’économie sociale est vaste. Quelques exemples.

Anciela accompagne les projets associatifs, souvent bénévoles.

Enactus sensibilise et accompagne les étudiants à l’IAE, Sciences-Po, Centrale…

Le CentSept crée les conditions favorables à l’expérimentation.

AlterIncub accompagne les sociétés coopératives en création.

Des coopératives d’activité et d’emploi regroupées au sein du collectif C’Hop.

La Fondation Émergences qui accompagne les projets sur le thème du vivre-ensemble.

Rhône Développement Initiative et BPI France favorisent le financement des projets.

Le Grap réunit des activités dans l’alimentation bio-locale.

Notre partenaire dans la Métropole de Lyon : l'Aderly

Depuis plusieurs années, l’agence de développement économique du Grand Lyon met son expertise et son réseau au service des intrépides qui implantent leur entreprise sociale sur le territoire.